SALARIES des cafetarias

Les congés et absences

Durée des congés payés

  • Pour un mois de travail effectif tout salarié a le droit à 2,5 jours ouvrables de congés payés par mois de travail.
  • Quelle que soit la durée du repos hebdomadaire, il est compté pour le calcul du congé 6 jours ouvrables par semaine. 

 

Sont assimilés à une période de travail effectif : les congés payés, les repos compensateurs, la période d'arrêt pour accident du travail ou maladie professionnelle dans la limite d'une durée ininterrompue d'un an, les congés de formation, le congé de maternité, les congés pour événements familiaux, les congés de formation économique, sociale et syndicale, à l'exclusion des congés de maladie et des autres jours de congés non payés.

 

 

  • La période de référence pour le calcul de ce congé court du 1er juin au 31 mai de l'année suivante, quelle que soit la date d'embauche ou des dernières vacances.

 

  • L'employeur établit le tableau des départs en congé en fonction des nécessités du service, de la situation familiale, de l'ancienneté, après consultation des intéressés et des délégués du personnel. Ce tableau est affiché au plus tard le 30 avril (1).

 

  • Le congé principal doit être fixé entre le 1er mai et le 31 octobre de chaque année. Si le salarié est malade pendant son congé, il ne peut prolonger ses vacances au-delà du jour prévu pour la reprise du travail, sauf accord avec son employeur.

Congés événements familiaux :

Des congés spéciaux sont accordés aux salariés sans condition d'ancienneté (sur justificatifs) et devront être pris au moment de l'événement :

  • Mariage : 4 jours
  • Mariage d’un enfant :  1 jour
  • Naissance ou adoption d'un enfant : 3 jours
  • Décès du conjoint ou du concubin, d’un descendant : 3 jours
  • Décès d’un parent : 2 jours
  • Décès d’un ascendant autre que père ou mère : 1 jour
  • Déménagement à la demande de l'employeur : 1 jour

Ces absences n'entraînent aucune réduction de salaire : elles sont assimilées à un temps de travail effectif pour la détermination du droit aux congés payés.

Si l'événement, exception faite du décès et de la naissance, se produit pendant une période où le salarié n'est pas au travail pour une raison quelconque, hors jour de repos, le congé n'est pas dû.

Pour le salarié se rendant à un événement ayant lieu à plus de 300 kilomètres de son lieu de travail, des absences non rémunérées pourront être convenues entre l'employeur et le salarié.


Congés pour enfant malade

Un congé pour enfant malade est accordé selon les dispositions légales en vigueur.

En cas d'hospitalisation d'un enfant de moins de 16 ans, tout salarié justifiant d'un an d'ancienneté bénéficiera de 5 jours d'absence rémunérée à 80 %, sur présentation d'un justificatif. Des parents travaillant dans une même entreprise peuvent bénéficier successivement de cette disposition. Cette disposition ne peut se cumuler avec celles déjà prévues dans le cadre d’un accord d'entreprise pour enfants malades.